<1r>

Londres     27eme de Mars. 1727. V. S.

Sachant l'estime que vous avés temoigné en tant d'occasions pour Monr le Chevalier Newton, je prens la liberté de vous faire savoir que {sic}'il mourût le 20eme du courant |nous perdimes ce grand homme le 20eme du courant| Vieux stile –

Heureusement pour sa memoire il tombera sur vous de faire l'eloge de cet illustre membre de votre academie, et coe tout ce qui part de votre plume est dignement recherché et repandu par tout et sera transmis a la derniere posterité, les amis du |tous ceux qui s'interessent pour le| Chevalier souhaitent fort que vous soyés bien informè de \tout/ ce qui le regarde; Coe j'ai epousé |sa niece qui a demeuré /vecut\ vint ans avec lui et por a quasi etè quasi toujours aupres de lui pour ses {sic} derniers dix ans de sa vie|

Ie fais actuellement un recueil des memoires de sa vie, ouvrage qui dans mes mains demandra beaucoup de tems –

<1v>

Aiant eû l'honneur d'epouser sa niece qui vecût vint ans avec lui, et d'avoir eu moi meme beaucoup de \part a/ sa conversation pendant ses dix dernieres annees Ie suis fort tenté de tacher d'ecrire la vie d'un hoe, qui a fait tant d'honneur a sa nation et a sa nation et au genre humain, ouvrage qui dans mes mains demandera beaucoup \plus/ de tems quoique j'en ai deja recueilli quelques memoires |que vous ne sauriés attendre pour fair son eloge| Mais Si vous pouves \pouvies/ vous dispenser de faire son eloge jusque a ce que j'ai lachevè je prendrai la libertè de vous en faire part, mais si cela ne se peut Ie vous prie, Mon \Mais si Monsieur vous voulès bien \en attendant// de vouloir bien me faire savoir les circonstances les plus necessaires dont vous voulés que je vous informe, et je me ferai un plaisir de vous les couniquer au plûtot – Permettés moi \de prendre cette occasion de vous asseurer/ en meme tems que je {sic} serai toujours avec une estime trés parfaite

Monr &c,

<2r>

Londres. ce 27eme de Mars. 1727. V. S.

Monsieur

Sachant l'estime que vous avés temoigné en tant d'occasions pour Monr le Chevalier Newton, je prens la liberté de vous faire savoir que nous perdîmes ce grand hoe le 20eme du courant Vieux S

Heureusement pour sa memoire il tombera sur vous de faire l'eloge de cet illustre membre de votre Academie, et coe tout ce qui part de votre plume est dignement recherché par tout, et sera transmis a la derniere posterité, tous ceux qui s'interessent pour le Chevalier, souhaitent fort que vous soyes bien informè de ce qui le regarde.

Ayant eu l'honneur d'epouser sa niece qui vecût vint ans avec lui, et d'avoir eu <2v> moi meme beaucoup de part a sa conversation pendant ses dix dernieres années, je suis fort tenté de tacher d'ecrire la vie d'un homme qui a fait tant d'honneur a sa nation et au genre humain, \mais coe cet/ ouvrage qui dans mes mains demandera plus de tems que vous ne sauriés attendre pour faire son eloge, mais si vous voulés bien \Monsieur/ me faire savoir les circonstances les plus necessaires \essentielles/ dont vous voulés que je vous informe \aurés besoin pour cette occasion/, je me ferai un plaisir de vous les couniquer au plutot –

Permettès moi de prendre cette occasion \en meme tems/ de vous asseurer que je suis avec une estime trés parfaite

A Monr Fontenelle,       Monr &c

Sr Having lost that great & good man Sr I. N. & The enclosed is to aquaint \an offer to \to acquaint// Monr Fontenelle with \the death of/ Sr I. Newton & to offer him my service any materials in my that I am ready to furnish him with \any materials he may {please} for/ Sr I. Newton's elogium, & as it is to do justice to that great & good man who was such an honr to the nation Yr Exy represents I hope you will excuse that trouble from

Mr H. Walpole —                      IC —

<3r>

Monsieur –

Sachant l'estime que vous aviés pour mon on le Chevalier Newton

Ayant epousé la niece de Monr le Chevalier Newton et sachant l'estime que vous avés en tant d'occasions temoigne pour ce grand et \ce grand hoe {illeg} savant hoe/ hom savant hoe \illustre membre de votre Academie/ Ie prens la liberté de vous faire part de sa mort savoir par celle-cy \cette Lettre/ qu'il mourut {illeg} le 20eme du courant Vieux Stile.

Heureusement pour sa memoire il tombera sur vous de faire son \l'/Eloge de cet illustre membre de votre academie, et coe vos ecrits sont \ces ill admirable {sic} Chroniques/ /tout ce qui part de votre plume est\ dignement recherchés et repandus par tout, et dureront autant \seront sera/ transmis a la derniere posterite coe les amis du Chevalier souhaitent fort que vous soyès bien informè de ce qui le regarde avant que vous fassiès Ie suis \recueille /fais\/ actuellement a present des\un recueil des/ memoires de sa vie, \ouvrage qui m'occupera assez long temps/ & si vous sauriés \pouvies/ vous dispenser de faire son eloge, jusques {sic} a ce que vous je {sic}'ai l'aie {sic} achevè je prendrai la libertè de vous en faire part, \quoique je vous avouerai que cet ouvrage m'occupera quelque temps/ mais si cela ne se peut pas, je vous enverrai faites moi \Ie vous prie Monr de vouloir bien me faire/ savoir les circonstances les plus necessaires dont vous voulès que je vous informe et je \me ferai un plaisir de/ vous les couniquerai au plutot.

Ie vous pries en meme tems d'etre tres persuadé |Permettes moi de vous assurer en meme tems| que je suis \serai/ toujours avec une {sic} \tres/ parfaite {sic} estime

Monr &c —

© 2019 The Newton Project

Professor Rob Iliffe
Director, AHRC Newton Papers Project

Scott Mandelbrote,
Fellow & Perne librarian, Peterhouse, Cambridge

Faculty of History, George Street, Oxford, OX1 2RL - newtonproject@history.ox.ac.uk

Privacy Statement

  • University of Oxford
  • Arts and Humanities Research Council
  • JISC