<1>

Monsieur

Comme depuis lhonneur de votre derniere lettre du mois de 9bre dernier Ie n'ay reçeu aucune de uos Nouuelles; Ie n'ay pas cessé d'etre en inquietude d'autant plus que uous me marquiez par la meme que uous auiez eté indisposé dans Votre maison de Campagne. Celle cy donc uous demande de ma part letat de Votre Santé, que je souhaite parfaite.

Iay toujours attendu aussi auec la meme impatience le bortrait en cire de Monsieur Le Cheualier Neuuton, puisque jaurois eté bien aise de Consacrer encore mon burin, pour un si grand homme: je ne puis m'imaginer la raison pour laquelle je ne l'ay point encore reçeu.

I'auray encore lhonneur de Vous apprendre que dez que jauray Receu d|D|e Vos Nouuelles, je uous enuoyray le second Baquet de medailles que je tiens tout pret à Vous enuoyer et dont j'espere que uous serez Content.

Ie n'ay reçeu aucune {sic} nouuelles de Monsieur Frazer, Ie serois bien aise de sçauoir letat de Sa santé; et Iose uous prier de le luy faire dire.

<2>

Iose donc, Monsieur, Vous demander de vouloir bien me faire lhonneur de me donner de Vos Nouuelles: uous assurant quon ne peut etre plus Respectueusement et dans un deuouement plus parfait que l'est

Monsieur

Votre tres humble et tres obeissant seruiteur

Ferdinand de Saint Vrbain.

A Nancy ce 16 aout 1730

<3>

Monsieur

Monsieur Iean Conduitt

Maitre de la Monnoye de S. M. Britannique

A la Tour de Londres

Londres

<4>

A Nancy ce 12 8bre 1730

Monsieur

I'ay Reçeu auec un plaisir Extreme lhonneur de Vos Nouuelles, car j'etois en peine de Votre Santé a cause quil y auoit tres longtems que je n'en avois Reçeu; I'apprends donc que le Buste de Mr le Cheualier Neuuton n'est point encore finy, et que uous auez dessein de m'en Enuoyer un Buste de Ciment inuenté en Angleterre |je| Repons à cela que je souhaite de tout mon Coeur d'auoir ce Buste pour enrichir mon Cabinet de ce premier homme de son siecle: mais au parauant je demande que uous le fassiez dessiner en profil tel quil est fait, et que uous me l'enuoyiez par la poste, de la grandeur de ce papier; et Quand j'auray uû ce dessein je uous marqueray sil me faut enuoyer le Buste tout entier en Ciment ou seulement la Tete.     et lors quil sera Question de cet enuoy, sil se doit faire, ce sera Votre affaire de le faire rendre à Baris et De Baris il me sera rendû icy, en l'adressant á lordinaire a M. Charles Noel, Banquier, Ruë Betizy à Baris.

de Baris à Nancy le port coute 3 sols de France La liure: et je uous prie aussi de me marquer combien tout le Buste sans biedestal pesera à peu prez au dire de l'ouurier.

<5>

Cependant en attendant que tout ce que uous me deuez enuoyer pour ce Bortrait soit pret. Vous pourriez me faire tenir le sujet du Reuers dont Vous aurez la Bonté de me donner une description et méme uous pourriez faire faire un betit dessein Comme uous lentendez et que uous m'enuoyrez par Votre premiere Lettre. parceque pour auancer jy trauaillerois toujours.

Ie ne puis assez Vous Exprimer, Monsieur, Combien je suis sensible á touttes les Bontez dont Vous usez á mon Egard, et Souhaitant d'en meriter la Continuation je uous la demande par auance; et au surplus je uous enuoyray le second baquet de Question {sic}, mais I'attends que les medailles de Notre Nouueau Duc soint {sic} frappées pour uous enuoyer le tout ensemble.

Iay lhonneur detre dans un tres Respectueux deuoüement,

Monsieur

Votre tres humble, tres obeissant et tres obligé seruiteur

Ferdinand de St Vrbain

<6>

P.S. Ie Compte de faire la medaille de Mr. le Cheualier Neuuton de la grandeur de celle du D. Freind.

Quand uous m'enuoyrez le Buste de M. Neuuton, je uous prie de mettre dans la caisse, deux coins pour grauer des medailles de la mesure, hauteur et largeur suiuant le dessein cy joint. Ie sçay qu'en Angleterre uous auez des Excellens ouuriers pour trauailler l'acier.

<7>

Monsieur

Monsieur Iean Conduitt,

Maitre de la Monnoye de S. M. B.

a la Tour de Londres

A Londres

<8>

Monsieur

Iay Receu lhonneur de Votre Lettre, et {par} Consequence le montant du prix des medailles que je uous ay enuoyé, dont je uous suis trés obligé en meme tems que de Votre ponctualité et Exactitude, Comme aussi je uous rémercie de uos Bontéz et politesses auec les quelles uous Voulez bien regarder mes Ouurages.

Ie prens part à Votre indisposition dont uous m'informez par Votre Lettre, et je souhaite de tout mon Coeur que uotre santé soit parfaitement retablie

Ie uous enuoyray les autres medailles dez qu'elles seront faites, et j'y joindray les dissertations ou explications qui se trouueront faites, parceque il est necessaire aux amateurs et Curieux de les auoir;

I'attens auec impatience le Portrait de Monsieur le cheualier Newton, et je m'appliqueray auec inclination et plaisir pour uous satisfaire sur ce que uous attendez de moy pour cet Ouurage.

Ie souhaiterois encore de sçauoir la qualité de tous les Liures de la Composition de Mr. le Chr Neuuton et leur prix de Chacun j'ose prendre la libertè de Vous faire cette demande parceque il y en aura quelqu'un que je crois qui peuuent me conuenir, et que je serois bien aise d'auoir: sur ce je uous prie d'auoir la bonté de m'en informer par Votre premiere

<9>

Soyez persuadé, Monsieur, de mon parfait deuouement et du Respet tres humble auec lequel jay lhonneur detre

Monsieur

Votre tres humble, tres Obeissant et tres Obligé Seruiteur

F Saint Vrbain

A Nancy le 9e. Ianuier 1730 N.S.

<10>

Monsieur

Monsieur Iean Conduitt, Maitre de la

Monnoye de Sa Majesté Britannique, á la

Tour de Londres,

A Londres

© 2019 The Newton Project

Professor Rob Iliffe
Director, AHRC Newton Papers Project

Scott Mandelbrote,
Fellow & Perne librarian, Peterhouse, Cambridge

Faculty of History, George Street, Oxford, OX1 2RL - newtonproject@history.ox.ac.uk

Privacy Statement

  • University of Oxford
  • Arts and Humanities Research Council
  • JISC