<1r>

ce 5eme Octobre. 1727. V. S. 1727

Monsieur ——

|C'est| Par un pur accident |que| j'ai nouvellement entendu |appris tout nouvellement| que vous m'aviés envoyé quelques ordres par un certain Monr Douglas qui n'est \n'a/ jamais daigné me les communiquer lui meme, mais j'ai eté informé imparfaitement d'une troisieme main |qu'il a dit aux autres| que vous vous plaignites \plaigniez/ de moi \de ce/ que je vous {illeg} avois envoyé des choses memoires en Anglois – Quoique que {sic} je me suis \sois/ hazardé de vous ecrire moi meme en françois je n'ai pas osé de tradurire l'ouvrage du Docteur Halley, mais le moment \aussi tost/ que j'entendis \j'ay appris/ que vous en souhaitassies \souhaittiez/ une traduction je me suis \mis/ a procurer la meilleure que j'ai pu, c'est celle que je vous envoye ici <1v> Ie vous envoye aussi l'original tel qu'il est imprimè et avoue par le Docteur Halley, car il faut que je vous informe que par mon zele pour vous le donner au plutot j'avois procurè un {sic} copi exemplaire avant que l'auteur y avoit \eut/ mis la derniere main, et a & \meme/ avant qu'il eut corrigè une faute d'impression \lui meme toutes les epreuves/ particulierement celle page 209 – vers la fin du page d'ou il vient \est arrivè/ qu'on a mis 22 \252/ au lieu de 225 – {illeg} ligne       de la page    , de quoi je vous prie d'avertir tous ceux auxquels vous aviés couniquè l'autre exemplaire      , car je ne voudrois pas qu'on blamât |le| Dr Halley d'une faute qu'on \ne/ peut luy attribuer qu'a l'empressement que j'ai eu de vous faire part au plutot du jugement qu'on faisoit ici du traité du Pere Souciet <2r> A l'avenir si vous aués quelque {sic} ordres pour moi |chose a m'ordonner a l'avenir a l'avenir en quoi je puisse vous rendre service| je vous prie de me les vouloir bien me faire l'honneur de me l'ecrire {sic} \faire/ par ecrit \car les gens de mon pais sont fort negligens/ et vous peuvés etre seûre que je l' {sic}executerai de mon mieux — |& que je serai toujours avec une estime tres parfaite &c|

1 Ie vous supplie encore de vouloir bien m'envoyer un {illeg} copie d l'eloge aussi tot que vous pourrez aprés que vous l'aurés prononcé pour la  {sic} assemblée pardonnès a mon impatience et en \& soyes asseurè/ attendant je {sic} vous promets Monr de |que {sic}| ne le fairai voir a personne au moins que ce ne soit a la Reine

© 2019 The Newton Project

Professor Rob Iliffe
Director, AHRC Newton Papers Project

Scott Mandelbrote,
Fellow & Perne librarian, Peterhouse, Cambridge

Faculty of History, George Street, Oxford, OX1 2RL - newtonproject@history.ox.ac.uk

Privacy Statement

  • University of Oxford
  • Arts and Humanities Research Council
  • JISC